vendredi 25 mars 2016

Film : Brooklyn


        B
rooklyn, jolie romance sur l'expatriation et le rêve américain.


Simple, fin et intense avec une très belle interprétation de Saoirse Una Ronan, ce film nous fait suivre la vie d' Eilis, une jeune Irlandaise qui va tenter sa chance aux Etats-Unis durant les années 50. De la peur de l'inconnus à la violence du mal de pays, en passant par le manque et l’euphorie du renouveau, Eilis est une figure féminine qui brille par sa simplicité. Loin d'être lice ou insipide, la richesse de se personnage réside en sa sincérité et sa véracité.
A aucun moment j'ai eu la sensation qu'on voulait me montrer une femme forte fabriquée pour l'écran, ou m'émouvoir par cette condition même de femme dans les années 50. J'ai vu le voyage d'une personne, ses émotions, ses sentiments, son trouble et ça c'est encore trop rare dans les rôles féminins. 
Simple, efficace et juste, même si ce film ne nous met pas une claque intersidérale, il reste un vrai rafraîchissement. 

mardi 22 mars 2016

Jeu vidéo : Game of Thrones

Plateforme : PS3
          Game of Thrones a sortit en 2014 un jeu vidéo du même nom, adapté de sa série HBO et développé par Telltale. Il s'agit d'un jeu narratif à choix multiples en VOSTFR qui nous plonge au cœur de l'intrigue entre la saison 4 et la saison 5 de la série. Disponible sur PC et consoles de salons, je n'ai pas résisté à la tentation de mon mode de jeu préféré associé à mon univers favori.

Dans cette aventure, divisée en 6 chapitres, nous suivons la famille Forester alliée des Stark sur le continent de Westeros. Vous aurez ainsi la possibilité de jouer plusieurs des membres de cette famille aux destins liés mais aux expériences profondément différentes. Attachants et variés, vous trouverez votre compte dans la diversités des personnages et des histoires jouables. 
La narration commence durant les Noces Pourpres et avance ainsi jusqu'au début de la saison 5 vous faisant croiser de nombreux personnages emblématiques de la série doublés par les acteurs originaux donnant ainsi une immersion assez folle au jeu.
Le scénario est prenant et une saison 2 serait annoncée. L'histoire fini malheureusement un peu à plat, dans un résumé écrit des conséquences de nos choix. Le tragique destin de la maison Forester semble être inévitable et cela devient un peu agaçant au fil de l'histoire, quoi que j'avoue n'avoir par réitéré l'expérience afin de découvrir d'autres fins possibles.
Si l'histoire tient la route et vous fera rêver un peu en attendant la prochaine saison, le jeu reste un jeu Telltale et les défauts monstrueux qui vont avec ne manquent pas.


J'ai lu beaucoup de reproches quant-aux graphismes du jeu, je ne pense pas qu'ils soient responsable de mon amertume envers cet opus même si ils ne sont même pas à la hauteur de ceux de l’excellent Life is Strange ou de Dreamfall Chapters
Pour moi, le principal problème réside dans les bugs répétitifs et infinis du jeu. J'ai acheter le jeu sur console, certes sur PS3 mais tout de même ! Et malgré ça, il ramait comme s'il s'agissait du vieux PC de votre grand mère. Des lags infinis, des décalages son/images, l'écran qui se figent... Et, bien entendu, tout cela vous fait rater une bonne dizaine de fois vos QTE. Merci HBO d'avoir choisit cet éditeur fameux pour sa fluidité... Souffrez pauvres joueurs si vous voulez atteindre le bout de cette aventure ! Le jeu est bon mais trop cher pour toutes ses imperfections. Le total de tout les chapitres vous coûteras environs 30 €, la durée de vie du jeu est correcte et même rallongées par tout ces lags. Ils faut compter entre deux et trois heures par chapitre. Alors oui l'histoire vaux pas mal le coup mais il faut vraiment avoir les nerfs bien accrochés... Donc 7/10 plus grâce à celle-ci qu'au jeu en lui même.. Courage très chers fans de GOT !

Jeu vidéo : Dreamfall Chapters

Plateforme : PC
Edit 20/07/16 :
        Dreamfall chapters est la suite de la série Dreamfall : The Longest Journey. Jeu narratif à l'univers mi-Fantasy, mi-SF. Oui oui, les deux et ça c'est du lourd. Disponible sur Steam pour environ 30 euros, il vaux largement son prix. De la poésie, du rêve, un humour savoureux en bref.

N'ayant pas joué aux deux premiers opus, je ne peux vous décrire l'histoire avec rigueur. C'est assez bien fait pour qu'on la prenne en cours de route même si ce n'est pas mon habitude, les graphismes des précédents jeux m'ayant fait frémir... Donc quand vous téléchargez le jeu vous avez accès à un résumé de l'histoire, malheureusement non-exhaustif  ce qui rend l’immersion un peu plus laborieuse mais complètement faisable.
Les quelques moments d’incompréhension latente vous sont assez vite expliqués et ne sont pas d'une importance fondamentale. Même si ont aimerais avoir plus de détails dans le résumé, on s'adapte assez vite et l'histoire cherche tellement à avancer qu'on oublie ces petites références au passé avec assez d'aisance.




Le jeu passe par deux personnages principaux, Zoé et Kian. Je vais essayer de vous expliquer leurs histoires respectives antérieures au dernier opus, en combinant le résumé et quelques explications que j'ai pu obtenir. Je m'excuse d'avance s'il y a des oublis ou quelques petite déformations par mes raccourcis, le but étant surtout de placer le contexte.


Résumé :

Zoé vit dans un monde futuriste (SF) où les technologies sont très avancées. Elle n'a que peu de relations avec son père et se trouve face à la disparition de son ex-petit-ami, Reza. En partant à sa recherche, elle va découvrir une affaire de manipulation des personnes par les rêves via les "Dreamer", machines futuristes permettant de faire des rêves conscients. En utilisant ce même appareil, elle a apprit l'existence d'un autre monde que le sien, Arcadia, celui où vit Kian et où la magie existe. Ainsi elle a pu voyager d'un monde à l'autre et découvrir les enjeux communs tournés autour de cette problématique du rêve. De retour dans son monde, elle a entreprit de déjouer les plans de cette société et c'est fait plonger dans le coma par la responsable de tout ces méfaits qui n'est autre que sa mère (qui était censé être morte...). Dans Dreamfall Chapters, l'âme de Zoé est coincée entre les mondes dans un lieu nommé "Story Time" pendant que son corps est dans sa réalité toujours dans un profond coma.

De son côté Kian vit dans le monde Fantasy et était un apôtre Azadi, un peuple pieu et violent qui vénère une Déesse unique et méprise tout ce qui attrait à la magie. Ce dernier était chargé de tuer les leaders de la résistance des "Magiques" (les races non-humaines) dans la ville de Mercuria fraîchement envahie et conquise par les Azadis. Mais au fil de ses missions ils va petit à petit se rendre compte que ce sont des êtres vivants comme les autres et que cette haine meurtrière que son peuple leur voue est injustifiée. Il rencontrera alors April Ryan, sans savoir son identité. Cette dernière était la chef de la résistance (héroïne du premier opus) qui achèvera de changer sa vision du monde. Au près d'elle, il croisera ainsi le chemin de Zoé. Malheureusement les Azadis ayant sentit une flexion de la foi de Kian l'on fait suivre et on détruit ainsi la résistance en assassinant April malgré les protestations du héros. Au début de Dreamfall Chapters, Kian est emprisonné dans l'attente de son exécution pour trahison.



Un jeu disponible en VOSTFR mais je ne saurait vous dire si la traduction est bonne car l'anglais utilisé à l'oral est très fluide et simple que je ne lis plus trop les sous-titres... Il est assez lourd et quelques zones de jeux rament un peu (PC portable) mais cela reste supportable même si je ne saurais que vous conseiller d'avoir une machine performante.
La difficulté est bonne et vous aurez un peu de fil à retordre avec les énigmes. Ne vous pressez pas, la majorités des choix ne sont pas fait sur la réactivité et le gameplay est fait pour que vous découvriez les choses par vous même, même si il vous faut deux heures pour cela. Assez intuitif, la première prise en main reste un peu complexe mais on s'y fait très vite. L'histoire est riche et variée, j'ai vraiment accrochée. Une petite retenue à cause des lags mais je met ça sur le compte de mon ordinateur. Tout les choix n'ont pas le même rapport d'importance dans la suite des événements et certain vont vous surprendre. Plein d'humour avec des personnages hauts en couleurs qui vous ravirons, l'équilibre de cet opus est rondement menée ! Je n'ai fait qu'une fin pour l'instant et ignore à quel point elle est variable. Ce que je peux vous dire sans trop spoiler c'est que la frustration due sa potentielle linéarité a été complètement atténuée par l'auto-dérision que le jeu à de lui-même à ce propos ! Quoi qu'il en soit, je suis ravie, et passez le bonjour au "Robot de merde" de ma part !


Vraiment un jeu à découvrir de toute urgence !