mercredi 27 juillet 2016

Film : Le Petit Prince

       Le Petit Prince de Saint-Saint-Exupery dans sa nouvelle adaptation faite par Mark Osborne mélange l'histoire d'une petite fille curieuse écrasée par un monde d'adulte et les péripéties de ce célèbre enfant aux cheveux dorés. Alternant images de synthèse et papier mâché, ce film d'animation nous emporte dans une spirale de poésie joliment soulignée par une BO douce et colorée.


J'aime le conte original, j'aime la musique de Camille, j'aime les films d'animations et cette association m'a vraiment touché. Ce film est à la fois tendre, volatile, parfois dur et lucide. Il parle d'imagination, de rêve mais aussi de réalités désagréables. Je ne m'attendais pas à l'apprécier autant, il m'a laissé un souvenir chaud et délicat. Ça a été une délicieuse surprise clairement subjective, un agréable moment aux couleurs vives. A mon avis, il touche autant les grands que les petits et fait du bien dedans. Je vous le recommande donc vivement.

dimanche 24 juillet 2016

Jeu vidéo : Ratchet & Clank 2016

 Plateforme : PS4

            Ratchet & Clank est une série de jeux de plateforme sortie initialement sur PS2 dans les années 2000. Dans un monde S-F futuriste, le jeune Ratchet, un Lombax qui rêve de devenir ranger galactique, va rencontrer Clank, une anomalie dans la chaîne des robots de guerre créés par le président Drek, le méchant, qui se construit une armée géante... Ce reboot nous replonge dans les aventures de nos héros au plus grand plaisir des fans de la première heure. Plutôt tournée Jak and Daxter, le concurrent de l'époque, j'ai partagé la manette avec un proche sur cet opus.

Toujours aussi efficace, drôle, dynamique et beau. Le jeu est du pur kiff en barre.
Il nous rend nostalgique de ces jeux de plateforme si équilibrés de notre enfance. Le panel d'armes est archi complet, les objectifs secondaires nombreux, on a pas envie que ça se termine. Le mode défi avec le T.E.L.T est un petit délice. Je n'accroche toujours pas complètement avec l'univers dans lequel évolue les deux héros, mais c'est plus une question de goût qu'autre chose. Le jeu manque un peu de durée de vie à mon gout. Néanmoins très complet, on a tendance à regretter que ce soit déjà fini. Le reste est un plaisir, c'est fluide ! Les énigmes de Clank sont plutôt bien faites mais les quelques passages de running avec ce même personnage sont légérement usants. J'aurais également souhaité un mode Coop, encore et toujours ma frustration du mode Coop local, je sais. Un jeu pour toutes et pour tous, à (re)découvrir et déguster. En espérant qu'on en vois de nouveaux sortir prochainement.

samedi 16 juillet 2016

Série : Reign


M
arie Stuart, jeune Reine d'Ecosse est promise au Prince François, héritier du trône de France. Accompagnée de ses amies, elle va découvrir sa nouvelle vie et les revers du pouvoir.

Cette série est agréable à regarder. Marie est un peu niaise dans ses deux premières saisons et l'ambiance manque parfois de réalisme (surtout sur les costumes) mais nous place des personnages attachants. La troisième saison monte un peu en niveau avec l'arrivée d’Élisabeth qui m'a semblé plus travaillée. Il y a quelques prises de risques, pas folles mais suffisantes. Les femmes sont assez bien mise en valeur, les intrigues nous accroches. Plutôt tournée dans un cadre restreint, le faste et les grosses scènes de batailles y sont globalement absent et on s'en contente très bien. La série gagne petit à petit en profondeur et on se prend assez vite au jeu. 
Visionnage : 3 saisons

mercredi 6 juillet 2016

Film : Le Monde de Dory

         Le Monde de Dory est un Disney-Pixar qui fait suite au célèbre Monde de Némo. On y découvre l'histoire du loufoque poisson amnésique suivi par Marin et son fils dans un nouveau voyage à l'autre bout du monde.

C'est une bonne surprise mais je reste un peu sur ma faim. L'histoire est cohérente, originale, drôle et on y découvre de nouveaux personnages dont le notable Hank, un formidable poulpe aux motivations surprenantes. Elle complète et fait suite d'une belle manière au précédent opus, ce qui est un très bon point. On a ainsi plaisir à retrouver nos héros et découvrir le passé de Dory. Cependant je ne sais si c'est la VF, que je trouve maladroite, ou alors simplement que le film n'était pas à la hauteur, mais j'ai été déçue par l'humour lourd et un peu trop répétitif (notamment le personnage de Bailey - voix française : Kev Adams, qu'elle surprise...) et certains éléments mal exploités. Par exemple, la charmante Destinée aurait mérité une approche plus en finesse car elle a un très joli potentiel qui m'a semblé expédié et bâclé, je trouve ça vraiment dommage. J'ai eu la sensations qu'on avait des éléments de qualités sur lesquels on passait vite alors que d'autres, vraiment moyen, sont ressassés sans cesse en cherchant à faire rire et c'est lourdingue (cf : Claire Chazal). De plus, esthétiquement parlant, je ne me suis pas sentie époustouflée. La qualité graphique et scénaristique du court métrage précédent le film (Piper - lui il vaut vraiment le coup) à surement joué pour beaucoup dans mon appréhension de ce dernier. J'ai donc été globalement déçue même si je sais que c'est un film de qualité. Je pense que mes attentes étaient trop hautes. Néanmoins il est complet et ravira surement une majorité d'entre vous, je n'y est pas été aussi sensible que je l'espérais, c'est tout.