samedi 30 janvier 2016

Livre : La terre qui penche



        La terre qui penche, de Carole Martinez est un petit roman historique à deux voix.
L'histoire est celle de Blanche, une jeune fille de douze ans qui nous raconte les dernières années de sa vie interrompue prématurément. Cette dernière est accompagnée par sa vieille âme qui à traversé les âges après sa mort et étoffe le récit de la jeune enfant.

Mêlant angoisses de l'âge tendre, violence de la vie, passage à l'adolescence, brutalité de moyen âge, mythes et légendes, ce roman nous suspend à la vie de cette petite. Croyance, superstition, apprentissage, paternité, amour, sexualité, agression, maladie, tendresse, rêves, normes, découverte ... Nombreux sont les sujets explorés dans cette histoire, seulement survolés parfois mais toujours imprégnés du regard de l'enfance. 
Dans la ligné de "Cœur cousu", c'est une histoire qui parle du "devenir femme" et qui rentrera sans doute dans ma liste des recommandations mères-filles.

lundi 25 janvier 2016

Jeu vidéo : The Banner Saga

Plateforme : PC
        The Banner Saga est définit comme un RPG stratégique et tactique. Personnellement ça ne me parlais pas plus que ça quand j'ai mis ce nom en parallèle avec les images du jeu. Donc je dirais plus que ce jeu ressemble à un jeu de rôle papier ponctué de phases de combats en tour par tour. Le principe est assez simple, vous incarnez deux héros menant des caravanes de soldats et de citoyens et rencontrant de nombreux obstacles sur leur chemin. C'est une histoire linéaire où, à la manière de Beyond two souls, vos choix dans celle-ci vont impacter la suite de l'aventure. Vous ne choisissez pas le héros que vous interprétez mais, comme dans un jeu de rôle papier, vous allez interagir avec d'autres personnages, et vos décisions impacterons la suite des événements : un querelle pouvant finir en bataille sanglante ou en renforcement de vos troupes celons votre réaction. Vous avez des réponses prédéfinies qui s'offrent à vous lors de vos phases de décisions (conversation, commandement, exploration d'une ville, etc.). Elles sont néanmoins suffisamment diversifiées pour que vous vous y retrouviez et soyez amplement satisfait. 
L'histoire originale de ce jeu est très bien scénarisée, drôle par moment, nous proposant également des choix moraux complexes. Elle nous plonge dans un univers Médiéval Fantastique aux couleurs des vikings faisant intervenir une mythologie crée de toute pièce très riche ainsi que de nombreuses créatures inédites fort bien construites.
L'histoire en elle même, je ne peux bien évidement pas vous la conté, mais sachez que ce jeu m'a happée, ça durée de vie est bonne, le niveau est adaptable et la gestion de la caravane plus complexe qu'elle n'y parait. J'ai vraiment adorée et suis restée frustrée par cette fin "to be continued" qui me fait saliver pour la suite : The Banner Saga 2.
Nous ne somme pas dans quelque chose ou l'action est dominante mais plus dans une histoire qu'on nous raconterais et où l'on a la possibilité d’interagir.



Bon, il me faut quand même parler des phases de combats. C'est là que certains vont fuir en courant. Le combat est aménagé en "tour par tour" sur une zone quadrillée et oui, je l'admet, ça ressemble à Dofus. MAIS NON. Les combats impliquent beaucoup plus de stratégie et de réflexion, les différents héros de vos caravanes ont chacun des aptitudes qui leurs sont propres et qu'il faut combiner avec méthode. Décider de leur ordre de passage, de ceux que vous prenez avec vous car plus le jeu va avancer, plus vous aurez d'héros à vos côtés dans les caravanes. Chaque personnage peut gagner de l'xp en fonction de son nombre de kills. Il y a 5 niveaux par personnage et vous pouvez monter leurs statistiques à votre guise dans leurs catégories (tank, archée, personnage de placement, etc.). Attention, les points qui permettent de validé une amélioration sont aussi votre monnaie dans le jeu : les points de réputations. Economisez les précautionneusement car ils vous servent à la fois pour acheter des artefacts que vous pouvez ajouter a vos personnages, à acheter des vivres mais aussi à augmenter le niveau de vos héros. Ils sont très précieux, ne les gaspillez pas bêtement. Je vous envois voir le Gaming-Live de Jeuxvideo.com pour plus de précision sur le jeu mais surtout un aperçu et une description du mode de combat.

Disponible sur Steam pour 20 euros, je vous le recommande chaudement. A voir aussi la suite de l'opus ici.

jeudi 7 janvier 2016

Youtube : Parlons peu... Parlons cul !

          Parlons peu... parlons cul, petites chaîne toute fraîche et mignonne mais bien cochonne !
Deux charmantes demoiselles, Juliette et Maud, nous racontent la sexualité et la séduction au 27ème degrés. C'est drôle, c'est frais, ça désacralise ! De vrai faux conseils bien rigolos, deux jeunes femmes toutes pimpantes à l'humour piquant, parfois lourd mais si bien emmené que tout es toléré dans leurs jolies petites bouches. Je vous conseille vivement d'aller y faire un tour, sauf si vous avez les oreilles trop sensibles au brut, au cru. Moi j'adhère et je recommande chaudement !

mercredi 6 janvier 2016

Coup de coeur : StreetWars

        StreetWars, un jeu de rôle grandeur nature organisé par l'association StreetGames. Tous les ans depuis 9 ans, la ville de Lyon accueille dans ses rues ce jeu de piste. Le principe est simple, vous avez une cible et êtes la cible de quelqu'un, votre objectif : éliminer vos cibles à coup de pistolet à eau. Le jeu se déroule sur 4 semaines, trois en mode boucle et une en ffa. Vous pouvez jouer en solo ou en équipe, jusqu'à 3 joueurs. Dès le lancement du jeu vous obtiendrez une fiche sur le site avec la photo, l'adresse de travail et de domicile de votre cible ainsi que ces horaires et vous devrez alors la pourchasser et l'éliminé avant la fin de votre contrat d'une durée de 8 jours. Votre cible traquera elle-même une cible qui deviendra la votre si vous arrivez à éliminer la première et ainsi de suite en formant une boucle. En dernière semaine de jeu, tout les joueurs encore en lice peuvent visualiser l'intégralité des fiches joueurs des survivant et tout le monde traque tout le monde. Une finale individuelle est organisé le dernier week-end du jeu si il restes plusieurs joueurs en lice.

Le jeu tend à s'exporter dans d'autres villes de France, originaire des Etats-unis, il est tenu par un groupe de bénévoles de l'association StreetGames dont je fais partit.
Nous nous efforçons de rendre la partie lyonnaise plus vivante en interprétant des PNJ à la manière d'un vrai jeu de rôle offrant des bonus pour certains, des malus pour d'autres si il vous débusquent. De plus nous organisons chaque samedi des événements, cette journée étant off et les joueurs ne pouvant pas s'entre-tuer. Une manière originale de découvrir sa ville et un bon stress pendant un mois complet.

Série : Continuum


        2077, notre futur est gouverné par les multinationales et la liberté d'expression et la démocratie on disparus du paysage. Dans cet univers ultra surveillé, Kiera Cameron, flic du futur, "protectrice", assiste à un événement rare : l'exécution des terroriste de Liber8. Après avoir perpétué des attentats faisant des milliers de victimes au nom de la liberté, ils sont capturés et promis à une exécution publique. Mais durant cette dernière, les 8 terroristes vont utiliser une technologie alors inconnue et se projeter dans le passé, Cameron aillant compris que quelque chose n'était pas normal ce précipite alors vers eux et reprend connaissance dans des décombres en 2012.




Le concept de cette série SF est plutôt sympa. Elle est rythmée, addictive, assez bien ficelée. Le personnage principal de Keira Cameron est assez satisfaisant. Les questions morales soulevées sont gênantes et ça me plais beaucoup : faut-il soutenir un terrorisme au nom de la liberté ou accepter une dictature sécuritaire ? Les deux options sont insatisfaisante, et c'est ce qui fait le charme de la série Canadienne. 4 saisons pour vous divertir, cette série reste néanmoins assez légère même si satisfaisante. Vous suivrez les aventures de Keira désireuse de préserver son futur afin de protéger l’existence même de sa famille dans une histoire riche et surprenante.


Visionnage : 4 saisons