mercredi 24 juin 2015

Film : Jurassic World



   
Jurassic parc nouvelle génération avec des attractions plus impressionnantes les unes que les autres. Jurassic World raconte l'histoire de cette quête du "toujours plus grand, toujours plus impressionnant" avec l'introduction du tout premier dinosaure génétiquement modifié. Film action/survival qui ne fait pas vraiment peur, si c'était la question.Je me suis ennuyée. Je n'ai pas revue récemment Jurassic parc mais je vais m'y mettre de ce pas pour enlever ce souvenir du scénar tout pourris de ce nouvel opus. Le film est prévisible, plein de clichés grossiers, les personnages sont plats voir incohérents et on ne s'y attache que très peu même si l'univers reste riche en détails sympathiques, dans les attractions notamment. Le point positif est l'utilisation de la 3D (même si ça fait grimper le prix de la place), parce que pour le coup, j'ai rarement vu un film qui avait une utilisait aussi bien de cette dernière. Les effets spéciaux sont spectaculaires et vraiment, cette 3D apporte un plus et une profondeur à l'univers.

SPOILER
Ce qui m'a vraiment déplus : 
  • Le cliché de la femme sexy à tout épreuve et qui garde ses talons même avec un Rex à ses trousses ou dans la forêt. Avec ça, elle est hystérique par moment et deux minute après essaie d'être "attachante", puis héroïque. Je citerais notamment la scène où la donzelle rousse se dresse sur une voiture pour chercher ses neveux lors d'une attaque de ptérodactyles : MAIS OUI BIEN-SURE VA Y FAIT TOI BUTER IDIOTE.
  • Les dinosaures "toutous dociles" de la fins qui défendent les humains au prix de leurs propres vie ou la scène émotion de la mort du diplodocus : "prenons 5 minutes à pleurer avec la bestiole qui meurt et à lui parler plutôt que de chercher les deux gamins. Oh mais quoi, ils y en a des dizaines morts derrières nous ?! Zut, je n'avais pas vu." (c'est tellement petit un diplodocus) > SÉRIEUX ?!

  • Le baiser méga cliché au cœur de l'action et là, miracle, plus une bestiole d'attaque. Ainsi que la dernière image avec cette espèce de haie d'honneur pour le couple dans la lumière au milieu de tout les blessés. 
  • Mais surtout, excusez mon langage, BORDEL TOUT CA C'EST DE LA FAUTE DE L'AUTRE TACHE DE ROUSSE QUI VÉRIFIE RIEN ET PERSONNE NE LE LUI REPROCHE A UN SEUL INSTANT !!!

Les trucs cool malgré tout :
  • La scène de dressages des raptors puis l'escapade en moto (dans la forêt, chercher l'erreur) avec ses derniers du mec badass.
  • Le personnage d'Omar Ci qui semble le seul à avoir un cerveau encore fonctionnel tout le long de l'histoire ainsi que celui du directeur du parc plutôt sympa mais qui meurt "comme une bouze", et qu'on oublie aussitôt.
  • Les attractions, surtout celle avec les minis dino qui servent de poney, c'est vraiment, mais vraiment trop mignon et bien pensé.
  • La qualité de l'image, et puis l'action est globalement assez bien filmée et dynamique, donc c'est correct sur ces points là qui rattrapent ( un peu ) le film.


samedi 20 juin 2015

Série : Game of Thrones



Edit (mars 2016):
     Game of thrones est l'adaptation des livres du "Trône de fer" de George R. R. Martin. Un univers médiéval fantastique aux intrigues fournies dont le fil rouge est sa multitude de personnages, affiliés d'une manière où d'une autre, à des familles singulières dont les chemins entremêlement. La mythologie de cet univers, dans sa version littéraire, est très détaillée et vous aurez plaisir à explorer les histoires des continents (Westeros et Essos), des premiers Hommes ainsi que les contes racontés dans les tavernes dans les diverses œuvres rattachées à l'histoire principale. 

Cette oeuvre complète et dense a été adaptée avec brio à l'écran par HBO dans une série aux multiples facettes reprenant les codes du grand écran et nous offrant ainsi un show hors du commun. De loin ma série préférée, vous y trouverez des personnages aussi attachants que détestables, variables, aux histoires, motivations et objectifs multiples. On fini toujours par y trouver notre compte dans l'admiration, l'indifférence ou la haine. 
La qualité artistique des images ajoutée à des acteurs très bien dirigés et bons dans leurs interprétations, viennent compléter un scénario plein de rebondissements nous rendant suspendu à l'incertitude constante autours des protagonistes. 
La mythologie qui entoure l'intrigue est en elle même tellement riche et complète qu'on a plaisir à s'y perdre même dans le visionnage des épisodes.
Néanmoins cet richesse immense à tendance à nous submerger et nous faire perdre un peu pied. Un spectateur non-attentif aura sans doute plus de difficulté à tenir bon devant une oeuvre si complète et variée. Ce n'est pas une série tournée sur le fan-service, les scénaristes vont vous frustrer, vous malmener, vous choquer, vous décevoir et cela contribue à notre addiction.



Il y a plusieurs manière d'aborder Game of Thrones, comme une série de divertissement où comme un univers à part entière à la manière du Seigneur des Anneaux ou de Star Wars. C'est ce second choix que j'ai fait, et je ne saurais vous dire avec objectivité si la série comme simple divertissement est satisfaisante. Par contre, dans tout les cas, je vous invite à tenir bon jusqu'à la fin du troisième épisode de la saison 1 pour savoir si vous avez envie de continuer de la regarder ou non. Quand j'ai commencé GOT, je n'ai pas vraiment accroché, j'était cependant poussée par une curiosité insatiable qui a fini de m’hameçonner au bout de quelques épisodes. Et une fois avoir découvert et intégré l'indigeste quantité d'informations et de protagonistes qu'on m'avait présenté, je suis tombée raide amoureuse de cet ensemble. Mais il faut reconnaître que de prima-bord, cette série est difficile à digérer et je fais parti de ces gens qui ont du mal avec le fait que beaucoup de monde la regarde parce que c'est la "mode", sans s'attarder la totalité de l'univers.   

Afin de découvrir plus en profondeur tout ce qui est sous-jacent à la série et aux livres de manière simple et efficace ou répondre à une question existentielle sur à peut près n'importe quel sujet relié de près ou de loin à GOT, je vous invite fortement à visiter le wiki français exceptionnellement complet et travaillé de la Garde de Nuit pour vous renseigner. Attention cependant à être vigilant à toute forme de Spoil, il en regorge. 

Team Gendry.
Visionnage : 6 saisons (edit 06/07/2016)

Film : Vice-Versa


      Vice-Versa, ou l'histoire des émotions dans le cerveau de la petite Riley. Colère, Peur, Dégoût, Joie et Tristesse se partagent le tableau de bord de la jeune fille à fin de lui créer le plus possible de souvenirs heureux. Mais un jour, alors que la jeune fille à une enfance des plus joyeuses, la famille déménage.. et là c'est le drame !


Franchement, je l'ai attendu longtemps ce film et je ne suis pas du tout déçue ! Haut en couleur, drôle et touchant, Disney/Pixar remonte le niveau et ça fait du bien. Enfin quelque chose de nuancé, de moins plat dans son dénouement. Les personnages sont frais et attachants et le film trouve un juste équilibre dans l'humour qu'il nous propose. Oui c'est réducteur de limité le cerveau à 5 émotions. Mais on s'en cogne ! Ça fonctionne ! Et moi je suis même prenante d'une suite avec l'adolescence de la jeune demoiselle ! A savourer, tout simplement.

dimanche 7 juin 2015

Film : Adaline


      Adaline raconte l'histoire d'une femme de 29 ans qui suite à un accident de voiture reste bloquée à cet âge pour toujours. Elle ne vieillit plus et est ainsi contrainte à une vie d'errance et de fuite pour protéger son secret.



Ce nouveau film en E-cinéma est un petit bijoux, très joli, rythmé et bien structuré. On ne s'ennuie pas une seconde durant tout le long du film. Ce drame romantique est accessible à tous tout en offrant une finesse et une richesse dans ses détails qui ravirons un public plus exigeant. Émouvant et doux ce film est très bien écrit et réalisé. Les personnages sont attachants, réalistes, touchants et également très bien interprété ce qui rend encore meilleur le film. Le négatif est dans le spoiler, désolée !



SPOILER :
J'ai été déçue par la fin. En soit, celle-ci est agréable et bien faite, mais trop facile, trop prévisible. Le happy end était la solution de facilité, il est satisfaisant car on ne veut pas voir mourir Adaline mais en même temps cela parait trop gros. C'est magique et fantastique, ça boucle la boucle, un deuxième accident et madame reprend le court de sa vie normalement, pas une égratignure ni rien. Mais voilà, une fin choc aurait été tout à l'avantage de ce film, qui aurait été frustrant au possible mais beaucoup moins prévisible. Toute l'émotion et l'affection que nous on suscité les personnages qui se termineraient dans un choc traumatisant, déplaisant, et là, on aurait atteint des sommets. En soit, tout les points que perd le film sont sur ce côté trop prévisible de l'histoire.

Jeu de société : Loup-garou en ligne

Plateforme : PC
Coup de cœur



     Adapté du jeux de société le loup-garou de Thiercelieux, le site Loup-Garou en Ligne (LgeL) permet de pouvoir y jouer à tout moment, même si on a pas 7 amis sous la main !


Le jeu est le même : les villageois ont comme objectifs de découvrir qui sont les loups, les loups de tuer petit à petit, durant la nuit, les villageois. Toutes les cartes des extensions ne sont malheureusement pas adaptables sur le format informatique et ne figure pas sur le site. Différents types de parties sont disponibles : Fun, Normal, Carnage et Sérieuse. 

Il y a deux manières de jouer (dont une incontournable au début) : l'écrit puis l'oral. Le site présente un tchat avec des phases de jour et de nuit où les joueurs doivent dialoguer pour trouver les loups. Mais pour ceux qui préfèrent écouter les voix tremblantes de leurs adversaires et se rapprocher plus du jeux irl : un mumble* est associé au site permettant ainsi des parties micro.


La communauté est relativement jeune ( de 11 à 30 ans environs, avec ses exceptions bien entendus) mais aussi très ouverte. De nombreuses rencontres irls (in real life - dans la "vraie vie") sont organisées entre les joueurs.



Ne reste plus qu'à vous inscrire ! 


* Mumble : Un logiciel libre qui permet une connexion simultanée de plusieurs joueurs pour communiquer via leur micro.

lundi 1 juin 2015

Jeu vidéo : Beyond two Souls

Plateforme : PS3


              Beyond two souls raconte l'histoire de Jodie, une jeune fille un peu perdue qui à comme particularité d'être en lien avec une entité nommée Aiden depuis son enfance. 

Le jeu propose une narration à choix multiples et ainsi présente 10 fins différentes. Les choix que vous faites ont des conséquences plus ou moins importantes dans l'histoire de Jodie, cependant il y a des passages incontournables de l'histoire auxquels vous ne pourrez pas échapper.

Ce jeu nous plonge dans un univers de science fiction à la manière d'un thriller. Il a pour mérite d'être agréable à suivre même en temps que spectateur. Il se joue maximum à deux joueurs (Joddie et Aiden) qui ne pourrons jouer qu'à tour de rôle. L'histoire est si prenante qu'on à l'impression de jouer celle d'un film. Les graphismes sont extra. La jouabilité pas mal du tout et accessibles pour les nouveaux joueurs sur console comme les anciens grâce à une sélection dans le menu principal. On peut également commencer à jouer seul et reprendre la partie à deux, puis de nouveaux seul à l'infini, ce qui est plutôt sympa dans le principe de coop. Cependant ce jeu n'est pas un jeu d'action, attention à ne pas vous fourvoyer la dessus.



En bref : 

  • Un jeu pour toutes et pour tous (déconseillé aux moins de 16 ans - justifié)
  • Une histoire / un scénario très riche et captivant, digne d'un très bon film
  • Une coop sympa, mais je vous conseille de jouer une partie chacun en solo dans un premier temps pour éviter que les débordements de l'un ou de l'autre dans le jeu ne provoquent des conflits irl.
  • Très différent de Heavy Rain* mais tout aussi jouissif


Heavy Rain* est un jeu issu des mêmes créateurs et dans le même genre où l'on joue plusieurs protagoniste autour d'une affaire d'enlèvement et de meurtres d'enfants en série. Le but étant de sauvé la dernière victime et de trouver le coupable - ce jeu présente également plusieurs fins et l'histoire change en fonction de vos choix.